Avipneus
Zone Artisanale De Fontvert
163 Chemin Des Petits Rougiers
84130  Le Pontet
N°TVA : 79450456447

Devis rapide sur simple appel au 06 85 63 38 45

PRIX BAS TOUTE L'ANNÉE
Venez comparer !
SANS RENDEZ-VOUS

Nos marques de pneus

Avipneus travaille avec les plus grandes marques de pneus au Pontet. Nous vous proposons la vente, au détail et en gros volume, et le montage de pneumatiques de qualité. Pour votre voiture, votre camionnette ou votre 4x4, découvrez nos différentes marques et bénéficiez des conseils de votre garage automobile.

BFGoodrich, la saga d'un éternel pionnier

BFGoodrich, la saga d'un éternel pionnier

Depuis sa création, la marque BFGoodrich s'est illustrée par son caractère pionnier et sa volonté de repousser toujours plus loin les limites de la performance. De cet état d'esprit est né un bon nombre d'avancées importantes dans le domaine des pneumatiques. C'est le fil conducteur d'une histoire mythique, faite d'une succession de défis relevés avec succès, de grandes premières et de faits majeurs qui ont marqué l'évolution du pneu.

Portrait du Dr. Benjamin Franklin Goodrich

L’histoire de BFGoodrich Tires débute grâce au Dr. Benjamin Franklin Goodrich. Cet entrepreneur autodidacte et visionnaire créa en 1870 une compagnie qui devint l’une des meilleures et des plus reconnues au monde dans le secteur du pneumatique. L’héritage de BFGoodrich découle de tous les défis et des réussites qui ont permis de faciliter le quotidien de nombreux automobilistes à travers le monde et d’assurer une conduite toujours plus sûre et agréable. BFGoodrich fabrique des pneumatiques pour des personnes désirant tirer la quintessence de leur véhicule, et qui veulent par-dessus tout se faire plaisir. Si vous êtes piqué par la passion de la conduite, vous en faites partie !

Le savoir-faire des équipes a été validé par des titres dans toutes les compétitions où la marque s’est engagée, du tarmac de Sebring jusqu’aux routes poussiéreuses et escarpées de la Baja. Ils sont la cheville ouvrière qui assure les transferts des voitures de course aux voitures de série, et qui permettent à BFGoodrich de proposer à ses clients des pneus qui sont de véritables condensés de technologies, issues principalement du monde de la compétition, gages de performance, de qualité et de longévité.

Historique

Tout débute en 1870, avec l’inspiration géniale du Dr. Benjamin Franklin Goodrich qui, avec le soutien d’investisseurs locaux, se lance dans la création de la toute première manufacture de pneumatiques en Amérique du Nord, plus précisément à Akron dans l’Ohio.

La performance est déjà à l’époque dans les gênes de la marque, et c’est dans cette idée que Charles Cross Goodrich, fils de Benjamin, établi le tout premier centre de recherche aux Etats-Unis. Conséquence directe : BFGoodrich se démarque de la concurrence dès 1903 en chaussant la Ford Model A, première voiture à traverser le continent nord-américain d’Est en Ouest.

L’activité aéronautique n’est pas non plus en reste à l’époque, BFGoodrich y percevant un moyen d’améliorer la mobilité des personnes. La marque est ainsi dans le coup lors du record de vitesse établi à 75km/h en 1909 à l’occasion de la première course internationale aéronautique organisée à Reims sur un avion de la Curtiss Aeroplane Corporation. L’idylle avec l’aéronautique se poursuivra avec de nouveaux défis dans les années 1920. C’est l’époque des records de distance et des aventuriers. BFGoodrich équipera en 1927 ainsi le Spirit of Saint-Louis de Charles Lindbergh pour ce qui restera comme la toute première traversée de l’Atlantique en avion.

Bridgestone

Bridgestone

Bridgestone Americas est née de deux entreprises de grande envergure : The Firestone Tire & Rubber Company, fondée en août 1900 par Harvey Firestone à Akron, en Ohio, et la Bridgestone Tire Company Ltd., lancée par Shojiro Ishibashi au Japon en 1931. En 1988, les deux sociétés fusionnent lorsque Bridgestone Corporation fait l'acquisition de Firestone pour 2,6 milliards de dollars, créant ainsi la plus importante entreprise de pneus et de caoutchouc au monde. Mûe par une volonté d'intégration avec les activités de Bridgestone aux États-Unis, Bridgestone/Firestone déménage en 1992 son siège social d'Akron à Nashville, au Tennessee.

Aujourd'hui, Bridgestone Americas (BSAM) est constituée d'un groupe international d'entreprises comptant 52 usines de production et plus de 50 000 employés dans toute l’Amérique.

BSAM et ses filiales développent, fabriquent et commercialisent une vaste gamme de pneus de marques Bridgestone, Firestone et de marques associées pour répondre aux besoins d'une clientèle particulièrement variée. Ce groupe d'entreprises s'investit également dans les activités de rechapage partout dans l'hémisphère occidental et produit des articles connexes, notamment des ressorts pneumatiques, du matériau de revêtement de toiture, des fibres industrielles et des fibres textiles. BSAM gère aussi la plus grande chaîne de centres de pneus et de services d'entretien au monde.

Bridgestone Americas est déterminée à demeurer un chef de file mondial de la technologie des pneus et du service à la clientèle, ainsi qu'à faire preuve de responsabilité sociale dans les communautés qui l'accueillent. La culture et la mission de Bridgestone reposent sur la philosophie de son fondateur Shojiro Ishibashi, qui lui avait donné pour vocation de « servir la société en offrant une qualité supérieure ».

Continental AG

Continental

Continental AG, fondée en 1871, est une entreprise allemande de pneumatique dont le siège est à Hanovre. C'est le 1er fabricant de pneumatiques en Allemagne, le 2ème en Europe et le 4ème fabricant mondial, derrière Michelin, Bridgestone et Goodyear.

Groupe de près de 150 000 personnes dans le monde, Continental AG est composé de trois grandes divisions : Continental Pneus, Conti Tech (élastomères techniques) et Continental Automotive Systems (circuits de freinage et électronique, batteries Li-ion). De plus, depuis le rachat de la division Automotive du groupe Siemens VDO en 2007, le chiffre d’affaires annuel du groupe est passé de 13 à 24 milliards d'euros. L'ensemble des synergies stratégiques entre ces deux groupes a permis à ce nouvel ensemble de devenir le 5ème équipementier mondial.

Continental investit également dans les systèmes de propulsion hybride et électrique : Continental a développé en partenariat avec Daimler AG la première batterie Li-ion dans l'automobile pour la Mercedes S400 Hybrid (W221, 2009) ainsi que pour la BMW Serie 7 (2009).

Continental AG possède comme marques de pneumatique de véhicule : Continental, Uniroyal (Europe), Blackstone, Semperit, Barum, General Tire, Euzkadi, Viking, Gislaved, Mabor ; et est actionnaire d'Eurotyre. Elle livre les pneus pour les constructeurs BMW, DaimlerChrysler, Ford, Renault, Peugeot, Saab, Toyota, Nissan, Smart, Opel, Porsche, etc.

Dunlop

Dunlop

Tout a commencé en 1888 à Belfast, en Irlande du Nord, lorsque John Boyd Dunlop a inventé le pneu rempli d'air. Aujourd'hui, 125 ans après, Dunlop continue d’innover et son parcours nous a emmené des circuits de courses européens aux laboratoires de fabrication de pneus sophistiqués des États-Unis.

Firestone

Firestone

Firestone Tire and Rubber Company est une entreprise américaine fondée en 1900 par Harvey Firestone, spécialisée dans la fabrication de pneumatiques. Elle emploie près de 23 000 personnes dans le monde. Elle est propriétaire de la plus vaste plantation d’hévéas au monde (48 000 hectares) qui se trouve au Libéria. L’entreprise a été rachetée par Bridgestone en 1988.

Goodyear

Goodyear

Frank A. Seiberling fonde Goodyear en 1898, qui intègre ses premiers locaux : une petite scierie sur les rives de la rivière Little Cuyahoga à East Akron dans l'Ohio. La société fabrique des fers à cheval en caoutchouc, des pneus de bicyclettes et de charrettes, des joints d'étanchéité pour conserves, des tuyaux à incendie et même des jetons de poker en caoutchouc. En 1904 est lancé le premier pneu amovible. Une grande première apparaît en 1917 : Goodyear démontre que le transport des marchandises par camion à travers les États-Unis est possible à l'issue de l'expédition du camion « Wingfoot Express » entre Akron et Boston. Goodyear produit le premier pneu tout-terrain en 1921, le Rut-Proof. En 1934, l’entreprise lance Lifeguard, le premier pneu à garantir la tenue de route en cas de crevaison. Dans le cadre de l'effort de guerre en 1941, les commandes de radeaux pneumatiques, gilets de sauvetage et pneus affluent. Le premier tapis roulant dédié au transport des passagers est construit en 1954 pour la compagnie ferroviaire de Manhattan.

En 1963, Goodyear produit son milliardième pneumatique. En 1971, les premiers pneus qui se posent sur la lune sont des pneus Goodyear. Le module lunaire MET (Modularized Equipment Transporter) d'Apollo 14 est équipé de pneus XLT Goodyear. En 1985, l’entreprise commence à produire Hi-Miler, une courroie de transmission crantée pour les automobiles. Elle propose la première garantie à vie pour les tuyaux et courroies automobiles. En 1992, elle introduit Aquatred, le premier pneu spécialement conçu pour les routes mouillées. En 2001, Goodyear invente la technologie BioTRED, un matériau pour pneu à base d'amidon de maïs respectueux de l'environnement. Le nouveau pneu concept Winfoot pneu est lancé en 2014, un exemple parfait de l'identité de la marque Goodyear, de ses valeurs et de sa nouvelle campagne EMEA « Made To Feel Good ».

Hankook

Hankook

Hankook Tire est l’un des plus grands manufacturiers au monde de pneus radiaux innovants et hautes performances pour les automobiles, camionnettes, 4x4, poids lourd et autobus, ainsi que pour les sports automobiles (courses sur circuit/rallyes). Dans le but d’offrir à ses clients l’excellence en termes de qualité et de plaisir de conduite, Hankook Tire investit en permanence dans la recherche et le développement en gérant cinq centres mondiaux de R&D situés en Corée, en Allemagne, aux États-Unis, en Chine et au Japon. Des solutions de pneus sur mesure pour les marchés européens, ainsi que des équipements en première monte adaptés aux exigences des constructeurs automobiles européens sont développés dans le Centre technique régional de l’entreprise à Hanovre en Allemagne. La production est effectuée sur le site de production à Rácalmás en Hongrie, qui a été inauguré en juin 2007 et qui est continuellement élargi. Actuellement, plus de 2 700 employés produisent près de 13 millions de pneus par an pour les automobiles, camionnettes et 4x4. La nouvelle unité de production augmentera de façon significative le volume de production de l’usine, soit un rendement annuel de 19 millions de pneus par an.

Le siège européen d’Hankook Tire est situé à Neu-Isenburg près de Francfort-sur-le-Main en Allemagne. Les produits Hankook sont vendus directement via des distributeurs nationaux et régionaux sur d’autres marchés locaux. Hankook Tire emploie plus de 20 000 employés dans le monde et vend ses produits dans 180 pays. Les plus grands constructeurs automobiles font confiance à leurs pneus pour leurs équipements en première monte. L’Europe représente plus de 30 % des ventes Hankook dans le monde.

KLEBER

KLEBER

C’est en 1971 que le boxer fait sa première apparition dans la communication de la marque : il est la vedette d’une campagne publicitaire et est clairement associé aux qualités du pneu KLEBER. Il devient la mascotte de la marque. Pourquoi avoir choisi le boxer ? Ses qualités physiques et psychologiques sont semblables aux qualités physiques et techniques des pneumatiques KLEBER. C’est un animal fidèle, ami de la famille.

Le boxer est tout en muscle, c’est un véritable “chien en caoutchouc”. Il est le gardien de la sécurité de son maître et le défend quand on l’attaque. Le boxer est un chien qui prévient, qui avertit avant de réagir. Il garde toujours le contrôle de la situation et ne perd jamais la tête. Le boxer ne pouvait qu’être associé aux pneus KLEBER pour « mordre la route », comme le précisait la communication d’alors.

Les qualificatifs du boxer (robuste, musclé, souple, mobile, rapide, actif, racé, élégant, docile, fidèle) conviennent parfaitement aux pneus KLEBER !

L’histoire du boxer KLEBER

1971 : Le boxer entre en scène pour la première fois dans la communication KLEBER. C’est Pérou Habert des Bastidans qui devient l’emblème de la marque pour une publicité télévisée, une campagne presse et une campagne d’affichage.
1972 : Premières représentations du boxer en dessin dans le n°20 du magazine Contact KLEBER.
1973 : Nouvelle campagne télévisée pour le lancement du pneu
1984 : Le boxer KLEBER revient à la télévision après une longue absence. Il affirme alors le retour de la marque sur le devant de la scène.
1985 : Le boxer KLEBER porte les innovations de la marque. Il est en charge de faire découvrir les pneus « épaules larges » et de soutenir leur lancement.
1987 : Un film télé de 30 secondes, beaucoup plus long et complet que les précédents, montre en action le boxer et le pneu KLEBER C50H, de manière alternée, afin de montrer tout le parallèle entre les qualités des pneus KLEBER et celles du boxer. Des spots radio sont également diffusés sur les ondes lors des grandes migrations automobiles avec un message : « Alors la route est dure ? KLEBER, les pneus qui la roulent douce ».
1988 : 5 boxers, tous champions de France et couverts de médailles, sont mis à contribution pour tourner le spot publicitaire cette année‐là. « Sultan », vedette du film, a assuré la prestation la plus importante, aidé par ses compagnons et ses doublures.
1991 : Chez les revendeurs, les petits boxers connaissent un succès fou. Ils s’inscrivent dans un vaste programme intitulé « boxers gagnants ».
1995 : Dans cette campagne mettant en scène les hommes KLEBER, le boxer apporte une tonalité différente des autres campagnes, à la fois plus affectif et teinté d’humour, tout en restant très professionnel.
1996 : Les pneus DR 503 et DR 553 bénéficient pour leurs lancements d’une PLV originale : un chien grandeur nature. Une nouvelle série sera réalisée en 2009 pour un rendu toujours plus réaliste.
2007 : Après une pause au début des années 2000, le chien KLEBER fait son retour officiel dans la communication hors média de la marque en 2007 avec un nouveau message : « KLEBER, la confiance jour après jour ». Urvic des Gorges d’Héric devient l’emblème de la marque KLEBER. En 2007, c’est Bryane, la cousine d’Urvic, qui est devenue l’emblème de KLEBER. Depuis 2011, c’est Burton qui prête son image à la marque, nottamment sur le visuel clé.
2011 : KLEBER fête ses 100 ans
2012 : Nouveau visuel KLEBER : le boxer en vedette !

Les innovations KLEBER

2010 : Lancement du pneu 4 saisons KLEBER Quadraxer.
2009 : Lancement du pneu KLEBER Dyynaxer. 2004-2007 : Lancement des pneus KLEBER Dynaxer HP2, Hydraxer et Transpro.
2003 : Lancement du pneu KLEBER Protectis. 1999-2000 : Lancement des pneus KLEBER Viaxer et Dynaxer. 1994 : 1er manufacturier homologué sur la TWINGO.
1990 : Nouveau logo, avec un pneu style
1981 : Michèle Mouton est vice‐championne du monde des rallyes sur pneus KLEBER. Michelin devient actionnaire majoritaire.
1969 : KLEBER équipe le Concorde.
1960 : Création du mythique pneu V10 (pneu à carcasse radiale et à ceinture texte)
1951 : Maurice Herzog sur le toit du monde ! Cet employé de KLEBER, à la tête de l’expédition française de l’Himalaya, a vaincu l’Anapurna (8078 m.).
1950 : 1er pneu TUBELESS. KLEBER révolutionne le monde du pneu en lançant le premier pneu avec chambre à air incorporée. 1948 : Lancement du premier pneu agricole : le Tracsol et première caravane KLEBER au Tour de France.
1945 : Installation à Paris, avenue Kléber. Le nom est transformé en Kléber‐Colombes.
1942 : L’usine de Colombes est régulièrement bombardée. Elle redémarre en 1944. 1938 : La société prend le nom de Société « Colombes‐Goodrich », avec l’entrée de capitaux français.
1935 : La marque équipe la fameuse automobile Chambord, avec ses pneus Flanc Blanc.
1930 : Création du premier pneu avion, pour le POTEZ 540.
1921 : Lancement du pneu « Souple Corde » (sans trame).

Michelin

Michelin

André Michelin et son frère Édouard Michelin fondent Michelin et Cie en 1889, près de la place des Carmes, à Clermont-Ferrand, sur un terrain de 12 hectares. À cette époque, cinquante-deux personnes travaillent dans l'entreprise. Depuis, le siège social est toujours installé au même emplacement.

En 1891, après avoir aidé un cycliste anglais venu à l'usine pour la réparation d'un pneu (mis au point par Dunlop) qui avait crevé, les frères Michelin développent le pneu démontable pour bicyclette. Le brevet est déposé le 18 juin, et la même année Charles Terront gagne la course cycliste Paris-Brest sur un vélo équipé de pneus Michelin. En 1892, les pneus Michelin sont distribués pour la première fois à l'étranger, en l'occurrence par l'accessoiriste Boyriven, et rencontrent un succès commercial.

En 1895, les frères Michelin améliorent la résilience en température de leur gomme par l'adjonction d'un caoutchouc naturel à base d'helix pomatia. Le pneu obtenu peut être qualifié de premier pneumatique pluie non synthétique. En 1895, dans de la course Paris-Bordeaux-Paris, les frères Michelin pilotent l'Éclair, première automobile équipée de pneus. En 1898, le bonhomme Michelin, « Bibendum », est créé par le dessinateur O’Galop. Le personnage est surmonté par la maxime « Nunc est bibendum » (« C'est maintenant qu'il faut boire »), transformé par l'auteur en slogan publicitaire : « Le pneu Michelin boit l'obstacle ». En 1899, l'automobile électrique, la Jamais Contente, équipée de pneus Michelin, dépasse 100 km/h.

Pirelli

Pirelli

Pirelli & C. SpA (BIT : PC) est un groupe italien spécialisé dans la production de pneumatiques qui est le 5ème producteur mondial, via sa filiale Pirelli Tyre dont il est l'actionnaire unique. Ses activités dans l'immobilier, Pirelli Real Estate, ont été renommées Prelios en 2010. Les autres activités sont des start-ups : Pirelli Broadband Solutions société de réseaux locaux fixes ou pour l'automobile, Pirelli Ambiente, énergie photovoltaïque et carburant produit à partir de déchets, et Pirelli Eco Technology, réduction des émissions de particules diesel. Le groupe est présent industriellement dans 25 pays. Par le passé, le groupe Pirelli a également eu d'autres activités : les câbles d'énergie et de télécommunication (Pirelli Cavi e Sistemi), devenu Prysmian en 2005 après son rachat partiel par Goldman Sachs.

La société fut créée en 1872 à Milan par un jeune ingénieur de 24 ans, Giovanni Battista Pirelli. Aujourd'hui, la société est au cœur du système capitaliste italien, régi par les participations croisées et piloté par les investisseurs institutionnels tels que Mediobanca et Unicredit. Ainsi ces derniers contrôlent l'entreprise via un pacte d'actionnaires représentant 45 % du capital environ, le reste de l'actionnariat étant fortement dispersé. Le président-directeur général de Pirelli est aujourd'hui Marco Tronchetti Provera.

Les ventes nettes du pneumaticien atteignent 6 milliards d'euros en 2012. Les ventes de Pirelli comprennent les pneumatiques automobiles (67%), camions (25%) et moto (7%). Les consommateurs finaux représentent 73% des ventes. Géographiquement, l'Amérique du Sud et l'Europe représentent 34% des ventes chacune, Alena-USA, Alena-Canada et Alena-Mexique (12%), Moyen-Orient (9%), Asie-Pacifique (7%) et Russie (4%).

TOYO

TOYO

Le groupe TOYO

Présent dans plus de 100 pays, TOYO fait partie des manufacturiers les plus importants au monde. Fondé en 1945, le siège est basé à Osaka au Japon. Le groupe produit différentes pièces liées à la transformation du caoutchouc telles que les supports antisismiques ou pièces automobiles. La partie pneu représente 70% du chiffre d’affaires. Plus de 3 000 personnes travaillent afin de concevoir, développer, produire et distribuer les 35 millions de pneus produits dans les usines réparties dans le monde.

La philosophie

L’excellence en tous points résume la volonté de TOYO d’être une référence sur la performance de ses produits, mais également sur la qualité de son service comme de la satisfaction des utilisateurs de ses pneus.

Les références

Ces dernières années, la très haute performance et le savoir-faire des ingénieurs TOYO ont été démontrés de manière évidente : RENAULT SPORT a homologué en première monte le pneu de compétition PROXES R888 sur la Mégane R26R avec lequel le record du tour du Nübürgring a été battu (version 2 roues motrices). TOYOTA équipe en 1ère monte la PRIUS, figure emblématique dans l’univers des véhicules à faible émission de CO2 et sur lesquels le pneu à basse résistance au roulement est un élément déterminant. AUDI, à la recherche de la meilleure performance, sélectionne le nouveau PROXES T1Sport pour équiper d’origine sa puissante S6 de plus de 430 chevaux. A peine cette première monte officialisée, c’est au tour des autres modèles top performance de la gamme AUDI (RS5, TTRS, TTS...) d’être équipés en TOYO. MAZDA, NISSAN, LEXUS... avaient déjà choisi et homologué les pneus TOYO sur différents types de véhicules : citadines (Mazda 2), familiales (Mazda 5), tout terrain (RAV 4, Land cruiser, Xtrail), luxueux (IS200).

Uniroyal

Uniroyal

Uniroyal est une marque de pneumatiques créée en 1892 à Naugatuck aux États-Unis, sous le nom d'United States Rubber Company. L'entreprise prend le nom d'Uniroyal Inc. en 1961 et en 1967, la marque d'Uniroyal est utilisée pour tous les produits du manufacturier.

En 1958, l'entreprise américaine crée une alliance avec le groupe belge Englebert pour ses activités en Europe. Cette division est baptisée Uniroyal Englebert Deutschland AG, puis Uniroyal-Englebert en 1963, et simplement Uniroyal en 1966. En 1979, Uniroyal vend cette division et ses quatre usines de Belgique, Allemagne, France et Écosse à Continental AG. En 1985, le groupe se retire de la cotation en bourse aux États-Unis et vend ses activités chimiques.

Les activités de pneumatiques sont fusionnées avec B.F. Goodrich pour créer Uniroyal Goodrich Tire Company.

En 1990, la marque française Michelin achète Goodrich et la marque Uniroyal. Désormais, la fabrication des pneus Uniroyal est assurée par Michelin aux États-Unis, et par Continental AG en Europe.

Vredestein

Vredestein

La marque Vredestein a aujourd’hui plus de 100 ans. Elle produit des pneumatiques pour les véhicules de tourisme, les véhicules agricoles et industriels et les cycles. Une grande partie des pneumatiques pour les véhicules de tourisme sont conçus par l’agence de design italienne Italdesign Giugiaro.

La grande majorité du chiffre d’affaires est réalisée en dehors des Pays-Bas. Une partie de la production est réalisée par des entreprises partenaires en Inde et en Thaïlande. Apollo est implanté dans des pays du Moyen-Orient. L’entreprise emploie actuellement environ 16 000 personnes.

L’histoire de Vredestein

Le 6 novembre 1908, Emile Louis Constant Schiff devient gérant de la société Nederlandse Guttapercha Maatschappij à Delft, qui sera rebaptisée plus tard sous le nom d'Apollo Vredestein. En 1909, la société s'installe à Loosduinen et prend le nom de NV Rubberfabriek Vredestein. Le nom Vredestein prend ses origines dans celui de la ferme achetée par Schiff à Loosduinen en 1909 et où il commença à fabriquer le caoutchouc. La société était alors spécialisée dans la fabrication de tous types de produits en caoutchouc, notamment talons de chaussures, balles de tennis, revêtements de sol et ballons de football en salle. Le 13 septembre 1934, un terrible incendie ravage une grande partie de l'usine de Loosduinen. Les travaux de reconstruction sont entrepris immédiatement et l'usine de production de pneus de vélo est inaugurée la même année à Doetinchem.

1946 marque la naissance de l'entreprise NV Nederlandsch-Amerikaansche Autobanden-fabriek Vredestein à Enschede, dont un peu plus de 20 % des parts sont détenues par la société américaine BFGoodrich. Un an plus tard, M. Schiff pose la première pierre de l'usine d'Enschede.

La fusion de l'entreprise avec N.V. Rubberfabrieken Hevea (Raalte) en 1962 marque un tournant dans son histoire avec une nette accélération de sa croissance. En 1971, la société cède l'intégralité de ses parts à B.F. Goodrich et les produits de Vredestein commencent à être commercialisés dans 125 pays différents.

Dans les années 1970, sous l'influence de la mondialisation, la marque Vredestein accentue sa présence sur les marchés des pneus pour voitures, deux-roues et applications agricoles et industrielles. La crise pétrolière qui ébranle l'économie à cette même période favorise la multiplication des fusions dans le secteur de la production de pneus. En 1976, l'État néerlandais rachète plus de 49 % des parts de Vredestein, et 2 % sont cédés à la Stichting tot Voortzetting van Vredestein (Fondation pour la continuité de Vredestein). Les 49 % restants demeurés en possession de B.F. Goodrich seront rachetés quelques années plus tard par la Fondation pour une somme symbolique.

Au début des années 1990, trois investisseurs néerlandais rachètent la société à l'État. Un nouveau plan stratégique créé en 1995 définit dans le détail la position de Vredestein pour les dix années suivantes en matière de développement de produits, d'image, de prix et de distribution commerciale.

Cette initiative aboutit à la fin des années 1990 à une collaboration exclusive avec le designer italien Giorgetto Giugiaro. Ce dernier, proclamé designer automobile du siècle par la presse spécialisée internationale en 1999, est réputé pour la conception de certains modèles de voitures comme la Volkswagen Golf I, la BMW M1, la Maserati 3200 GT et l'Alfa Romeo Brera. Pour Vredestein, ce partenariat représente un véritable tournant dans l'expérience de la marque, grâce à l'apposition de la signature du maître italien sur ses pneus.

En 2009, Vredestein est rachetée par la société indienne Apollo Tyres Limited et devient Apollo Vredestein BV. L'essentiel de sa production est maintenu à Enschede et les investissements réalisés ces dernières années continuent à accroître la capacité de production de l'entreprise aux Pays-Bas.

Plus de six millions de pneus été, hiver et quatre saisons sont fabriqués chaque année sur le site d'Enschede, qui regroupe également un pôle de production destiné aux pneus agricoles en complément des centres de production implantés en Inde. Les pneus pour véhicules deux-roues et pour applications industrielles sont produits par des entreprises spécialisées implantées en Asie de l'Est. L'acquisition de Vredestein par Apollo Tyres Ltd a également renforcé la présence de l'entreprise sur les marchés asiatiques et du Moyen-Orient.

Aujourd'hui, l'entreprise emploie plus de 1 800 personnes et est particulièrement bien représentée en Europe, aux États-Unis et au Canada, avec un total de 14 organisations commerciales réparties dans 18 pays.

Yokohama France

Yokohama

YOKOHAMA RUBBER COMPANY vient d’entrer dans le capital de la société française T.Y.M. France qui devient YOKOHAMA France. Cette évolution est l’occasion d’exprimer la volonté du groupe de progresser encore sur le marché français.

Bénéficiant d’une plate-forme logistique en partenariat avec un grand transporteur, YOKOHAMA couvre toute la France dans les meilleurs délais. La société importe les pneus été, hiver, 4x4, utilitaire léger et aussi tous les pneumatiques compétitions de la marque, du circuit au rallye.

Dans le cadre de son développement, YOKOHAMA France est équipé d’un nouvel entrepôt. Entièrement dédié aux pneumatiques YOKOHAMA, il permet de regrouper efficacement toutes les catégories de pneumatiques et présente une modularité permettant d’organiser de façon optimale le stockage grâce à un grand volume sans murs ni cloisons. Sa surface de 4800m2 permet de stocker 120 000 pneumatiques.

Idéalement situé à proximité de l’autoroute A46 un des axes majeurs du transit Nord/Sud de la France, ce nouvel entrepôt facilite la logistique de YOKOHAMA France et permet de livrer les clients à J+24h dans toute la France.

L’ensemble de ces marques est à retrouver dans notre garage Avipneus près d’Avignon, sur la zone Auchan Le Pontet.

Top
Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site